fbpx
Fondue chinoise

Fondue chinoise: histoire et types

La fondue chinoise est à l’origine de toute fondue sans fromage ni chocolat. Il s’agit d’un bouillon placé au centre de la table dans lequel tout le monde fait cuire les aliments de son choix avec des baguettes. Typiquement, le bouillon est dans une grande marmite, mais il peut aussi être distribué à chaque personne dans une petite casserole individuelle. Auparavant, on y cuisait, entre autres, de la viande finement tranchée, des légumes à feuilles, des champignons, des won ton (pâtes farcies), des cubes de tofu et des fruits de mer divers. Aujourd’hui, on y cuit tout type d’aliments comme de la viande et des fruits de mer, des nouilles et pâte de riz et tous les types de légumes. Certaines familles y ajoute même des cubes de fromage.

La fondue chinoise provient, bien évidemment, de la Chine. Le bouillon se faisait sur le feu et on y cuisait des ingrédients locaux que l’on  trouvait facilement. Les nomades seraient à l’origine de ce plat. Avec le temps, la fondue est devenue de plus en plus populaire, partout au pays sous la dynastie de Qing. 

La base de la fondue est le bouillon, que l’on veut savoureux puisqu’on y imbibent les aliments. Ainsi, le bouillon et la manière de l’apprêter diffèrent d’une région mais aussi d’une table à l’autre. Les différences se trouvent notamment dans les types de viandes utilisées, la base du bouillon, les sauces et condiments utilisés. Voici quelques variétés provenant de différentes régions de Chine, pour en nommer quelques-unes : 

  •  La fondue aux piments du Sichuan (la plus connue) : le bouillon est bien épicé grâce aux piments qu’on y ajoute. D’ailleurs, on surnomme Sichuan la capitale de la fondue! Ses habitants diront que la fondue est originaire de leur ville.
  • La fondue de chou chinois: le chou chinois fermenté est l’ingrédient principal. Il donne un goût aigre à la fondue (semblable à la choucroute). Il s’agit d’un bouillon provenant du nord de la Chine, à base de mouton. 
  • La fondue pékinoise (ou fondue mongole) : ce sont les oignons et les baies de Goji qui sont les vedettes de ce bouillon. Cependant, l’accent est mis sur les ingrédients qu’on y trempe, comme la viande et les légumes frais. Le tout est souvent accompagné d’une sauce à base de pâte de sésame. 
  • La fondue cantonaise: celle-ci est une fondue à base de poisson et de fruits de mer. Elle est typique du sud de la Chine.

En plus ceux de la Chine, il y aussi tous les types de fondues des pays environnants, comme celles de Taïwan, de la  Thaïlande, du Vietnam et du Japon. La fondue thaï, par exemple, est une autre adaptation de la fondue chinoise avec des ingrédients provenant de la Thaïlande. Ma propre version, super simple à faire, de celle-ci est juste ici.

Bref, la fondue, qui auparavant était surtout consommée quand il faisait froid, est maintenant coutume à tout temps de l’année. C’est une excellente façon de socialiser d’ailleurs; les gens se ressemblent autour du caquelon afin de déguster les diverses saveurs du bouillon, afin de discuter, de boire et de s’amuser. C’est tout de même la parfaite recette d’hiver pour se regrouper autour d’un repas réconfortant.

Et si vous avez des restants, ne vous inquiétez pas! Le bouillon goûte à son meilleur à la fin du repas, lorsque les saveurs sont rehaussées, bien assimilées et concentrées dans le bouillon. Je vous suggère fortement de garder les restants pour en faire une soupe le lendemain, vous ne le regretterez pas! 

Bonne dégustation. 

                                                                                                                                                      Merci à Sara Jovovic pour la collaboration à cet article. 

Références

Pour des recettes à l’asiatique:


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Marianne Lefebvre © 2022 / Tous droits réservés. Toute reproduction du contenu sans persmission écrite est interdite.