Manger en Colombie

Manger en Colombie : un métissage culinaire peu commun

La cuisine colombienne démontre très bien l’influence de l’histoire sur la culture d’un pays. Les colons espagnols et les esclaves africains ont tous deux laissé leur marque sur l’alimentation de la Colombie en introduisant des ingrédients et des techniques culinaires aux autochtones de la région. Les pays limitrophes, soit le Venezuela, l’Équateur et le Pérou, partagent une histoire commune qui se reflète dans la similitude de leurs traditions alimentaires.

En plus de l’héritage culturel, la situation géographique affecte aussi la cuisine locale et le cas de la Colombie en est un bon exemple.  Les ingrédients et les méthodes de préparation utilisées dans les différentes régions varient en fonction du climat et des groupes ethniques prédominants. Les régions caribéenne et pacifique se situent dans des zones côtières dont le climat se caractérise par des températures plutôt tropicales, ce qui explique l’importante consommation de poissons, de fruits de mer et de fruits tropicaux. Au contraire, la région andine se distingue par son climat plus froid, donc on y consomme beaucoup de maïs, de pommes de terre et de soupes. La cuisine de la côte caribéenne tire son influence de l’Afrique, alors que, dans la région andine, les traditions européennes occupent une plus grande place. Dans l’épisode de Cuisine tes origines en Colombie, la recette préparée, soit le cayeye, illustre bien l’impact de l’alimentation africaine sur la région caribéenne. 

Les Colombiens consomment beaucoup de produits céréaliers et de féculents, notamment le riz, le maïs, la pomme de terre, la patate douce, la banane plantain et le manioc. Ces aliments représentent habituellement le centre de l’assiette, et ce, aux 3 repas de la journée. Ensuite, les haricots rouges, les œufs, le bœuf, le poulet, les poissons et les fruits de mer constituent les principaux aliments protéinés qu’on retrouve dans les plats colombiens.  Les fromages à base de lait de vache font aussi partie de l’alimentation quotidienne. À Bogota, la capitale du pays, le déjeuner (desayuno) est souvent accompagné d’un chocolate Santafereño, qui est un chocolat chaud fait avec du fromage. Grâce au climat varié, on retrouve une grande variété de fruits tropicaux, qui servent souvent à préparer des jus frais que l’on boit au repas du midi (almuerzo) et à celui du soir (cena). 

La très grande variabilité de plats régionaux complique la désignation d’un mets national. Certains plats représentent tout de même des classiques de la cuisine colombienne : l’arepa, la bandeja paisa et l’ajiaco. L’arepa est une galette de maïs épaisse que l’on farcit de fromage, de viande ou d’œufs. Ce mets est consommé en accompagnement d’un repas ou comme collation entre les repas. La bandeja paisa se compose de plusieurs viandes, souvent du bœuf et du chorizo, accompagnées de riz, d’avocats, d’œufs frits et de haricots rouges mijotés. L’ajiaco correspond, quant à elle, à une soupe-repas à base de poulet et de pomme de terre à laquelle on ajoute des épis de maïs, des tranches d’avocat, des câpres et de la crème épaisse. Les soupes occupent une place importante dans la cuisine colombienne. Si ce n’est pas en soupe-repas, on les retrouve en entrée. 

Tout comme les Nord-Américains, les Colombiens prennent trois repas par jour. L’almuerzo, repas principal de la journée, se prend vers midi. Cuisiner des repas maison constitue une activité importante de la vie quotidienne. Finalement, en Colombie, pays qui figure parmi les principaux producteurs de café, on accorde une grande importance à cette boisson qui accompagne tous les repas. On y ajoute souvent de la panela, soit du sucre de canne local en pain.La cuisine colombienne est extrêmement riche et variée! Je vous invite à en apprendre plus en écoutant l’épisode de la websérie Cuisine tes origines :

Merci à Halima Cherif et à Fabio Villaba pour leur collaboration à cet article

print

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Marianne Lefebvre © 2024 / Tous droits réservés. Toute reproduction du contenu sans persmission écrite est interdite.
Prochain événement

Expo Manger Santé
et vivre vert

Marianne donne une conférence sur la Scène Vivre 
Vendredi, le 15 mars à 11h15, Montréal

Venez la rencontrer avant et après au kiosque #1011 de la Librairie Gourmande. Des exemplaires de son livre Dans les cuisines du monde seront disponibles sur place.
 
On a très hâte de vous y voir.